fbpx

COVID-19 nous présente des réalités physiques, financières, mentales et émotionnelles effrayantes. De nombreux facteurs semblent hors de notre contrôle pour le moment. En tant que femmes entrepreneures, nous sommes habituées aux défis, mais cette pandémie met à l’épreuve nos limites. À l’heure actuelle, prendre soin de soi physiquement et mentalement est essentiel – pour nous personnellement et pour nos entreprises. Heureusement, l’autogestion et vraiment prendre soin de soi sont des choses entièrement qu’on peut contrôler.

Je sais que ce n’est pas facile. Pour ma part, je mange mes émotions. Au cours des derniers mois durant cette pandémie, je me retrouve à me gaver de grignotines après le souper, surtout tard le soir mon cerveau est trop actif pour vouloir dormir. De plus, malgré le fait que j’ai amplement d’espace pour pouvoir bouger et faire de l’activité physique, il me manque la motivation.

Prendre soin de soi n’est pas égoïste

Récemment, durant un Événement Facebook Live, j’ai interviewé Marie-Andrée Ouimet, également connue sous le nom de Coach MAO. Originaire de Glengarry Nord, et maintenant résidente de Hawkesbury, Marie-Andrée est une professionnelle de la santé et du conditionnement physique qui a commencé sa carrière en tant que professeure d’éducation physique. Nous avons parlé de tant de choses; de sa mission d’aider les femmes à vivre leur meilleure vie, jusqu’à l’état d’esprit qui nous retient parfois. Nous avons même abordé la jalousie qu’on subit, parfois, dans les milieux ruraux et la stigmatisation de la commercialisation à paliers multiples.

L’une des choses qui m’a marqué durant notre entretien est sa ferme croyance que «prendre soin de soi n’est pas égoïste». C’était vrai avant la pandémie et c’est encore plus vrai maintenant. Marie-Andrée et moi avons partagé comment dans chacun de nos parcours, nous nous étions mis au bas de la liste pendant trop longtemps et qu’une perte de poids majeure a été l’élément essentiel pour revenir vers la santé.

Dans mon projet de recherche sur la résilience des femmes chefs d’entreprise pendant cette pandémie, j’ai entendu les difficultés avec la gestion des besoins familiaux et des besoins de l’entreprise. Il semble qu’il y ait encore moins d’équilibre qu’avant! Souvent, nos besoins personnels sont reportés, ou peut-être même supprimés alors que nous nous efforçons de rester à flot.

Astuce: alléger la charge et demander de l’aide

Ce que j’ai remarqué dans mes recherches, c’est que les plus résilientes parmi nous sont celles qui demandent de l’aide.

En tant que femmes indépendantes, parfois nous trouvons cela difficile. Mais il est temps que nous apprenions comment demander de l’aide, comment réévaluer nos rôles et réexaminer nos responsabilités. Nous pouvons laisser nos conjoints intervenir pour gérer plus de tâches ménagères et avec les enfants. C’est peut-être la meilleure opportunité que nous ayons pour égaliser la charge mentale et émotionnelle de prendre soin de nos familles.

Regardons aussi au-delà de nos conjoints. Nos enfants peuvent intervenir et aider. Il y a beaucoup de preuves positives qui indiquent que les enfants ont intérêt à être tenus responsables de tâches adaptées à leur âge. Les enfants se sentent fiers et connectés lorsqu’ils contribuent au bien-être de leur famille. Nous pouvons également examiner nos réseaux d’affaires, sortir du terrain connu et s’efforcer de connecter avec d’autres femmes entrepreneures (c’est pour ça qu’on est ici, entre Consœurs!).

Quel est votre avis?

Comment la COVID-19 a-t-elle changé vos pratiques d’autogestion, côté santé? Avez-vous fait quelque chose avec votre conjoint ou vos enfants pour créer plus d’équilibre dans votre vie?

Contez-nous ça ici afin que nos Consœurs en Affaires puissent apprendre de votre expérience.

Comme toujours, merci d’avoir lu jusqu’ici!