fbpx

Photo par Green Chameleon sur Unsplash

Dans un blogue précédent, nous avons parlé de l’importance de l’autogestion à notre résilience en tant qu’entrepreneure. Qu’en est-il des soins pour votre entreprise? En ces temps pandémiques, nos entreprises ont aussi besoin de soins supplémentaires!

Lorsque j’interviewe des femmes entrepreneures au cours de mon projet de recherche sur la résilience, j’entends des histoires de lutte, notamment en raison de la pandémie COVID-19. Beaucoup ont dû faire face aux coûts additionnels de l’équipement de protection individuelle (EPI) et des changements structurels apportés à leur milieu de travail. Plusieurs se sont butées aux restrictions du nombre de clients qu’elles peuvent voir en une journée. Résultat : de nombreuses entreprises sont confrontées à des coûts supplémentaires, à une baisse des revenus — parfois les deux — et conséquemment à plus de stress.

Pour couronner le tout, certaines se sentent coupables de demander plus d’argent à leurs clients! C’est notre empathie qui nous joue des tours. C’est compréhensible. Nous nous soucions de nos clients et de nos communautés. En plus, dans les petites villes et les zones rurales, parfois les propriétaires d’entreprise croient que leurs clients sont… « cheap. »

Dans tout cela, je suis convaincue que si vous croyez en vos clients, ils croiront en vous. Si vous pensez que vos clients sont gratteux, il est fort possible que vous attirez des gens qui ne rechercent que des aubaines. Mais laissons de côté pour l’instant cette conversation sur la loi d’attraction pour une autre fois!

L’empathie et l’attraction mis à part, notre but est de s’assurer que nos entreprises survivent aux moments difficiles.

Quelle sorte de soins pourraient s’appliquer à votre entreprise?

C’est le niveau de soins que nous devons apporter à nos entreprises afin qu’ils demeurent non seulement viables, mais prospères. Il s’agit de tester et de ne pas avoir peur d’échouer, de s’adapter et d’apprendre. Il faut du temps pour réfléchir, planifier, exécuter et réfléchir à nouveau. Et c’est ce que j’ai vu dans les entreprises dirigées par des femmes qui réussissent durant cette pandémie.

Cinq stratégies pour prendre soin de son entreprise en temps de crise

  1. Comprendre les coûts supplémentaires et comprendre ce qu’ils représentent par client
    • Bien que cela puisse être plus évident dans les industries de services personnels comme la coiffure, l’esthétique ou les thérapies curatives, il s’agit en fait d’une stratégie solide pour toutes les industries, crise ou non.
  2. Communiquer clairement les coûts supplémentaires aux clients
    • Certains choisissent d’augmenter leurs prix. D’autres identifient des « frais covid » supplémentaires. Déterminez ce qui vous convient.
  3. Réorganiser vos heures d’ouverture
    • Les propriétaires d’entreprise qui réussissent planifient le temps nécessaire pour les tâches administratives et la tenue de livres. De plus, elles créent du temps pour s’occuper des familles et d’elles-mêmes. Avant la crise vous n’auriez peut-être pas oser de changer vos heures d’opération. Maintenant c’est peut-être nécessaire. Avant la crise, vous n’avez peut-être pas osé changer vos heures d’ouverture. Maintenant, c’est une nécessité.
  4. Tendre la main à d’autres propriétaires d’entreprise et collaborer
    • J’ai vu de merveilleux exemples de collaboration tels que les promotions conjointes, la commande partagée pour économiser sur les coûts d’expédition, et les références à des entreprises connexes, mais non compétitives. Connectez-vous avec d’autres propriétaires d’entreprise – les possibilités sont infinies, en commençant par nos événements des Consoeurs en Affaires.
  5. Arrêtez de faire ce que vous n’aimez pas ou ce qui n’est pas rentable
    • Certaines ont tout simplement cessé d’offrir des services qu’elles estiment être trop risqués en pandémie ou qu’elles se sentaient obligées d’offir auparavant. Ou elles ont liquidé les gammes de produits qui leur apportent peu de profit. En simplifiant leur entreprise, elles se sentent maintenant plus à l’aise dans ce qu’elles font!

Quel est votre avis?

Comment la COVID-19 a-t-elle affecté votre structure tarifaire ou vos heures d’ouverture? Quelles suggestions pouvez-vous offrir à notre communauté de Consœurs en Affaires?

S’il vous plaît les partager ici.

Merci d’avoir lu tout le long!