fbpx

COMITÉ AVISEUR

Rencontrez les femmes qui guident nos activités et programmes


Meagan Bingley

Rozon Insurance Brokers Ltd.

Directrice, Service des assurances commerciales

Quel est votre talent unique en affaires ?

Je me considère comme une personne-clé, et j’adore mettre les gens en relation à travers notre communauté. J’adore présenter les gens les uns aux autres et faire des recommandations d’affaires interentreprises. Je crois que nous sommes tous plus forts si nous travaillons ensemble ; si je ne connais pas la réponse à une question, je peux généralement trouver quelqu’un qui la connaît. La collaboration est essentielle.

Quelle est la partie de votre travail que vous préférez ?

J’aime pouvoir aider/conseiller les entreprises dans les méandres de l’assurance, tout en les mettant en contact avec des soutiens et des personnes dans la communauté qui pourraient les aider à développer/étendre leurs activités. Le réseautage est la clé du succès de notre cabinet de courtage ; le réseautage ne se fait pas seulement lors d’événements commerciaux, mais aussi dans le cadre d’activités caritatives. Le fait d’avoir la possibilité de s’impliquer dans notre communauté, tant sur le plan professionnel que personnel, me donne un sentiment de plénitude à la fin de la journée.

Qui vous inspire dans le monde des affaires ?

Doreen Ashton Wagner.

Quel est le plus grand défi que vous voyez pour les femmes chefs d’entreprise dans les zones rurales ?

Trouver les soutiens appropriés, notamment en matière de financement, d’accès aux talents et aux employés et de gestion des formalités administratives.

Pourquoi avez-vous accepté de vous porter volontaire au sein du comité aviseur de Consoeurs en Affaires?

Je cherche à élargir mon propre réseau (j’ai plus de contacts dans la région de Cornwall), à entrer en contact avec des personnes partageant les mêmes idées et, je l’espère, à apporter de la valeur aux femmes avec lesquelles je travaille.

Rose D’Amato

BDC- Banque de développement du Canada

Directrice principale des comptes

Quelle est la partie de votre travail que vous préférez ?

Aider les entrepreneur.es à atteindre leurs objectifs.

Quelle a été votre première entreprise (même lorsque vous étiez enfant) ?

La décoration de gâteaux.

Quel est le plus grand défi que vous voyez pour les femmes chefs d’entreprise dans les zones rurales ?

Les défis uniques auxquels sont confrontées les femmes chefs d’entreprise dans les communautés rurales tournent auour des sentiments d’isolement et qu’elles doivent faire tout seules.

Pourquoi avez-vous accepté de vous porter volontaire au sein du comité aviseur de Consoeurs en Affaires?

Pour trouver des moyens innovants de soutenir les femmes entrepreneurs de SD&G et de Prescott Russell.

Lisa Deacon

Chef, cofondatrice

Quelle est la partie de votre travail que vous préférez ?

Ce que je préfère dans mon travail, c’est que je peux choisir mes clients et mes collègues, ce qui me permet de m’investir pleinement dans mon travail et d’avoir des relations de travail très solides avec eux.

Quel est votre talent unique en affaires ?

Une grande partie du travail d’innovation sociale consiste à écouter. Que j’anime un groupe dans le cadre d’une co-conception, que je réalise une étude de marché ou que je conçoive un plan de communication, tout commence par l’écoute et la connexion avec la communauté.

Quel est le plus grand défi que vous voyez pour les femmes chefs d’entreprise dans les zones rurales ?

Les plus grands défis que j’ai rencontrés sont systémiques et culturels. Il faut une longue conversation pour comprendre exactement ce que j’entends par là, mais je pense généralement que les environnements ruraux peuvent être plus traditionnels. C’est souvent une bonne chose, mais il est également vrai, d’après mon expérience, que cela peut poser des problèmes supplémentaires aux femmes dans le domaine de la technologie, ou à celles qui tentent d’innover en général.

Pourquoi avez-vous accepté de vous porter volontaire au sein du comité aviseur de Consoeurs en Affaires?

Consoeurs en Affaires est une force audacieuse et unificatrice pour les femmes d’affaires de notre région. C’est un honneur d’être consultée sur des questions importantes pour le groupe alors qu’il est dans cette phase de transition et de croissance.

Andrée Gauthier

Fleuriste Alexandria Florist/Attic Treasures and Flowers

Propriétaire

Quelle est la partie de votre travail que vous préférez ?

Utiliser ma créativité pour créer des arrangements floraux. On n’a pas l’impression de travailler quand on fait quelque chose qu’on aime !

 

Qui vous inspire en affaires ?

Les femmes d’affaires m’inspirent. J’ai la chance d’être entourée de nombreuses femmes d’affaires prospères, intelligentes et dévouées. J’ai vraiment l’impression que je peux m’adresser à n’importe laquelle d’entre elles pour discuter des défis quotidiens ou leur demander des idées novatrices à mettre en œuvre dans mon entreprise. C’est ce que j’ai toujours fait, même avant de devenir propriétaire d’une première entreprise en 1993. J’aime savoir ce qui motive les gens, ce qui fait leur succès à leurs yeux.

Quel est le plus grand défi que vous voyez pour les femmes chefs d’entreprise dans les zones rurales ?

Pour moi mon défi a été de traiter avec les institutions financières. Traiter avec les grandes banques en tant que femme n’a pas été une expérience agréable, que ce soit dans les affaires ou sur le plan personnel. On me faisait sentir inférieure, et mon entreprise était constamment comparée à celles des grands centres urbains.

 

Pourquoi avez-vous accepté de vous porter volontaire au sein du comité aviseur de Consoeurs en Affaires?

J’ai été ravie et honorée quand on m’a demandé de faire partie du comité aviseur de Consoeurs en Affaires. Je connais Doreen depuis plus de 20 ans et j’ai toujours aimé et admiré son style d’entreprise. Elle est sans aucun doute l’un de mes modèles. Consoeurs en Affaires a vu le jour alors que j’avais fait une pause dans le monde des affaires en tant qu’entrepreneur Je rêvais secrètement de participer aux événements organisés par Doreen. Elle a été l’une des premières personnes que j’ai contactées lorsque je me suis lancée dans cette nouvelle aventure commerciale. C’est un plaisir pour moi d’être là pour elle et pour Business Sisters afin de contribuer à la promotion et à la croissance de ce merveilleux joyau au sein de notre communauté.

Josée Lanthier-Hunter

Happy Feet Medical foot Care

Propriétaire, Directrice des soins

Quelle pratique ou quel rituel vous permet de vous sentir plus résiliente dans votre entreprise/travail ?

Le temps passé en famille.

Quelle est la partie de votre travail que vous préférez ?

Les interactions avec les clients.

Quel est le plus grand défi que vous voyez pour les femmes chefs d’entreprise dans les zones rurales ?

Obtenir le soutien dont elles ont besoin, sans condescendance.

Pourquoi avez-vous accepté de vous porter volontaire au sein du comité aviseur de Consoeurs en Affaires?

J’aime parler avec des femmes qui partagent les mêmes idées.

Marie-Noëlle Lanthier

Leadership féminin Prescott-Russell

Présidente

Quel est votre talent unique en affaires ?

La capacité de voir clairement la destination et de tracer les moyens d’y parvenir. Je pense que la clarté d’esprit, la conviction et la passion pour ce que vous faites ou ce que vous vendez, qu’il s’agisse d’un produit, d’un service ou d’une idée, sont primordiales pour toute entreprise.

Quelle est la partie de votre travail que vous préférez ?

Ce que je préfère dans mon travail, c’est d’être témoin et de célébrer le parcours réussi de femmes dans le monde des affaires et à des postes de direction, car je sais qu’elles ont dû travailler deux fois plus dur que leurs homologues masculins pour y arriver et qu’elles ont dû jongler avec de nombreuses balles tout au long de ce parcours. J’aime sentir leur passion lorsqu’elles parlent et les voir s’activer lorsqu’une idée géniale leur vient. Il est très gratifiant de voir des femmes atteindre leur plein potentiel tout en les encourageant.

Quel est le plus grand défi que vous voyez pour les femmes chefs d’entreprise dans les zones rurales ?

Se sentir isolées, avoir moins d’occasions d’échanger des idées avec d’autres chefs d’entreprise, avoir un accès limité à des ressources essentielles telles que l’internet à haut débit, des ressources humaines qualifiées ou même des ressources financières, voilà quelques-uns des grands défis. Cela signifie souvent que les femmes chefs d’entreprise doivent porter plusieurs chapeaux différents pour accomplir leur travail. En outre, les femmes ont tendance à s’épanouir en affaires lorsque les occasions de collaborer sont nombreuses.

Pourquoi avez-vous accepté de vous porter volontaire au sein du comité aviseur de Consoeurs en Affaires?

I really appreciate what Business Sisters does to support women entrepreneurs.J’apprécie vraiment ce que Consoeurs en Affaires fait pour soutenir les femmes entrepreneurs. Elles leur fournissent des conseils, des outils et des astuces, des occasions de se mettre en réseau et d’accéder à des ressources, et leur apportent les encouragements et la visibilité dont elles ont tant besoin. C’est une initiative inspirante que je souhaite soutenir et à laquelle je souhaite participer.

Tara MacWhirter

Garden Path Homemade Soap

Propriétaire

Quelle est la partie de votre travail que vous préférez ?

C’est extrêmement gratifiant lorsque les clients expriment leur appréciation des produits que nous créons, et cela me fait toujours sourire lorsque les visiteurs aiment passer du temps dans nos jardins.

Quelle a été votre première entreprise (même lorsque vous étiez enfant) ?

J’avais un stand de limonade avec ma sœur et je faisais de l’artisanat pour le vendre sur une table au bord de la route.

Quel est le plus grand défi que vous voyez pour les femmes chefs d’entreprise dans les zones rurales ?

La distance physique est peut-être le plus grand défi, car nous ne rencontrons pas d’autres femmes chefs d’entreprise tous les jours, comme dans les zones urbaines. Cela signifie que nous devons souvent prévoir consciemment du temps pour le réseautage ou le partage et qu’il y a plus de chances que nous nous sentions isolées.

Pourquoi avez-vous accepté de vous porter volontaire au sein du comité aviseur de Consoeurs en Affaires?

J’ai sauté sur l’occasion de partager mon expérience avec d’autres. Pourquoi « réinventer la roue », pour ainsi dire. Le conseil consultatif est une occasion de partager et d’apprendre avec d’autres femmes chefs d’entreprise locales.